La tournée minérale, la bonne idée du mois de février

by | Fév 10, 2022 | Diététique | 0 comments

En ce mois de février, rien de tel que d’aborder la tournée minérale. Ce projet voit le jour pour la 6ème année consécutive non plus sous le pôle de la Fondation contre le Cancer mais soutenus par le VAD/Druglijn (Flandre) et l’Univers Santé (Wallonie et Bruxelles). Cet événement nous tient particulièrement à cœur parce qu’il est synonyme de santé et de bien-être mais également parce que c’est un événement fédérateur. 

Médaille d’Or pour la Belgique qui a la plus grande consommation moyenne d’alcool par an

Pour remettre l’église au milieu du village, la Belgique n’est autre que la première nation au monde au niveau de sa consommation d’alcool avec pas moins de 12 litres et demi d’alcool par an et par habitant, ce qui fait une canette par jour et par habitant! Au-delà de l’abstinence totale durant ce mois de février, ce projet a pour but de sensibiliser l’individu sur sa consommation annuelle. L’Organisation Mondiale de la Santé préconise une quantité maximale de 10 verres par semaine avec un ratio de 2 verres maximum par jour. Différents cancers (foie, oesophage mais aussi mammaire) sont corrélés à une consommation excessive d’alcool. Alors… Prêt pour un millième sermon qui vous culpabilisera à chaque fois que vous menez un verre à vos lèvres ? 

Consommer l’alcool de manière responsable

Pas de ça chez Kalisana ! Vous le savez, chez nous, on aime positiver 😉 Penchons-nous plutôt sur les effets protecteurs du vin au niveau des maladies cardiovasculaires (concernant donc le coeur et la circulation sanguine). En effet, il a été mis en avant qu’une consommation modérée de vin rouge réduirait les risques de thrombose sur les parois vasculaires (1)  

Les bienfaits d’une consommation modérée

Le journal “Alcool et risque de cancer” paru en 2007 montre une relation non-linéaire entre la consommation de vin et la mort par maladies cardiovasculaires (MCV). Les polyphénols du vin, les catéchines le cas échéant, protègent au niveau MCV (anti-oxydant et anti-agrégation plaquettaire). De plus, l’alcool, en inhibant une enzyme, maintient le taux de cholestérol (HDL, le bon cholestérol) a un taux satisfaisant. D’autre part, le resvératrol, retrouvé dans le vin rouge et dans d’autres épices, le curcuma par exemple (Pssst tu sais que notre Salty a cette couleur dorée grâce à cette bonne épice ?! ), aurait des propriétés anti-inflammatoire et anticancereuse. Il serait donc un agent préventif des MCV et de la naissance de certains cancers mais ces propos sont à nuancer dû au manque de connaissances sur les mécanismes sous-jacents. 

Il en ressort donc que le vin, ayant des effets protecteurs sur les MCV, a d’autres conséquences, sur les cancers par exemple. 

 

Des effets protecteurs contre le Covid ?

Et parce que c’est encore malheureusement d’actualité, des américains auraient étudié les effets protecteurs des polyphénols, et plus particulièrement l’acide tannique, sur la réplication et la propagation du Sars-Cov2. Cet acide contrecarre l’activité de deux enzymes clés du virus, l’empêchant de rentrer dans nos cellules. Attentioooon, ça ne veut pas dire qu’on te pousse à danser coller-serrer!! 

Alors, dans tous les cas, au lieu d’ouvrir une bouteille de rouge tous les deux jours, modère ta consommation en la remplaçant par de l’eau et/ou des boissons aromatisées sans alcool. Pour le bien de ta santé, de ton corps mais aussi de ton esprit. 

Kalisament votre,

Louise

Sources : 

  1. (Moderate Daily Intake of Red Wine Inhibits Mural Thrombosis and Monocyte Tissue Factor Expression in an Experimental Porcine Model (American Hearth Association, juillet 2004).
0