Risotto betterave roquefort

Risotto betterave roquefort

Pourquoi une recette de risotto à la betterave ? 

Nous connaissons toutes et tous le risotto classique mais pourquoi ne pas changer un peu des habitudes et innover en termes de risotto ?! A première vue, la betterave n’est pas le légume auquel on pense quand on cuisine un risotto mais vous verrez, elle va apporter une couleur peps et en mettre plein la vue à vos invités ou votre famille! Pour garantir un côté croquant, saupoudrez chaque assiette une poignée de Salty Granola. Mmmh…Un régal ! 

Afin d’équilibré le goût de la betterave, nous avons ajouté une préparation à base de roquefort, que vous pouvez modifié avec du chèvre selon vos préférences.

Bon appétit !

Le conseil santé de Louise

Le risotto est un plat composé majoritairement de féculents. Dès lors, il est souhaité d’y ajouter une quantité importante de légumes, à savoir davantage de betteraves ou d’autres légumes de saison cuits ou une salade de crudités en accompagnement. Concernant le roquefort, n’oubliez pas la bombe calorique qu’il représente.

Ingrédients pour 2 personnes

100g de riz pour risotto

100g de betterave

4 gousses d’ail

10 cl de vin rouge

50g de roquefort

20 cl de bouillon de légumes

Vinaigre balsamique

Sel et poivre

Salty granola

La recette

  1. Préparez le bouillon de légumes en faisant bouillir de l’eau avec le cube de bouillon
  2. Coupez l’ail et la faire revenir dans une poële huilée chaude. Ajoutez ensuite le riz et laissez rissoler pendant 5 minutes.
  3. Déglacez ensuite avec le vin rouge et ajoutez le bouillon de légumes petit à petit jusqu’à obtention de la bonne consistance du riz.
  4. Simultanément, faire cuire les betteraves en assaisonnant de vinaigre balsamique, de sel et de poivre. Réduisez ensuite les betteraves en purée.
  5. Mélangez ensuite les deux préparations et ajoutez un peu de fromage frais si vous souhaitez une texture plus crémeuse. Ajoutez ensuite les dès de roquefort et le Salty Granola en décoration.

Vous avez réaliser notre recette ? N’hésitez pas à àprendre une photo et nous tagguez sur les réseaux sociaux @kalisana.belgium.

Pssst… laissez aussi votre avis sur la recette et sur le Salty Granola dans notre boutique, ça fait toujours plaisir !

Nous cherchons un.e stagiaire en content marketing !

Nous cherchons un.e stagiaire en content marketing !

La semaine dernière, le bio était mis à l’honneur. Hé oui, c’était bien la semaine du bio

On en profite donc pour prolonger cette fiesta en mettant le focus sur une des nouvelles qui a animé Kalisana il y a quelques mois…. La certification biologique. Mais au fond, qu’est-ce qui nous a poussé à passer le cap ? 

Certainement pas les heures de travail derrière pour assurer toutes les démarches. Loin de nous l’idée de vouloir critiquer ces procédures qui sont certes nécessaires pour étudier notre activité depuis la réception jusqu’à l’assiette du consommateur final. 

Plusieurs raisons nous ont donc amené à vouloir cette certification.

Une certification bio pour garantir une qualité des produits 

Premièrement, en lien avec notre mission, il y a la volonté de proposer des produits de qualité, non pulvérisés par des pesticides. Hé oui, avec Kalisana, nous voulons améliorer votre santé, il serait donc contradictoire d’intégrer des substances toxiques dans nos snacks 100% naturels. Ainsi, pour des produits “santé” comparables, à savoir l’un issu de l’agriculture conventionnelle et l’autre issue de l’agriculture “bio”, il est notoire que les plantes et céréales n’ayant pas été arrosées de pesticides doivent se défendre elles-mêmes vis-à-vis des agressions extérieures et sont donc plus riches en antioxydants de type anthocyanes, catéchines, etc. qui se trouvent être très intéressants nutritionnellement. Il est, par ailleurs, assez compliqué de connaître l’étendue des effets néfastes des pesticides et ceux-ci seraient, dès lors, sous-évalués par l’Union européenne.

 

Une certification bio à ne pas lier avec santé à tous les coups!

Deuxièmement, dans le même ordre d’idée que le point ci-dessus, il y a, dans la tête du consommateur, une idée reçue comme quoi le “bio” est meilleur et moins calorique qu’un produit conventionnel. De plus, celui-ci aurait trait à plus d’émotions positives en comparaison à une version standard. Il faut toutefois être vigilant à cette impression “santé” relayée par le logo “bio”. En effet, des chips ou biscuits (autrement dit, le sommet de la pyramide alimentaire) restent à limiter au maximum, que ceux-ci soient issus de l’un ou de l’autre circuit de production. Nous insistons donc sur ce point car nos produits n’ont pas gagné en valeur nutritionnelle par leur statut bio, ils étaient déjà qualitatifs nutritionnellement à la base par les matières premières choisies, comme notre nouveau granola “la Recette de Romu”!

 

Une certification bio pour inspirer à une alimentation meilleure pour la santé

Troisièmement, il aurait été démontré que des individus se tournant vers une alimentation biologique auraient tendance à mieux manger par leur comportement plus favorable à la santé

Une certification bio pour établir des partenariats avec des magasins bio

Dernièrement, il y a la nécessité, pour rentrer dans des supermarchés biologiques et pour vouloir, bien entendu, y vendre nos produits, d’avoir ce label biologique. Vous êtes gérant ou propriétaire d’un magasin bio en vrac ou non? Contactez-nous! 

Voici, dès lors, une liste de raisons non exhaustives nous ayant poussées à passer le cap. 

Et vous? Qu’en pensez-vous ? Quels aliments choisissez-vous de consommer en bio? 

Nous cherchons un.e stagiaire en content marketing !

Nous cherchons un.e stagiaire en business development !

A propos de Kalisana : 

Kalisana est une entreprise créée par Alicia et Louise, deux sportives qui veulent allier plaisir gustatif et alimentation équilibrée. Louise, diététicienne, a déjà créé 7 produits de nutrition équilibrée au profit des sportifs débutants et confirmés et des consommateurs ayant des maladies ou intolérances alimentaires.

Après un premier appel de fonds et un crowdfunding réussi, Kalisana est en plein développement et a comme objectif d’être accessible dans les enseignes sportives, magasins santé et bio. Nous cherchons donc un support pour assurer nos ambitions de développement. 

 

Ta mission : 

      • Analyser le marché, la concurrence et les tendances
      • Analyser des offres et gérer des négociations avec des fournisseurs et partenaires (appel d’offres, commandes, …)
      • Prospecter et identifier des partenaires potentiels répondant à nos critères de valeurs 
      • Suivre le développement des ventes 
      • Mise sur le marché des nouveaux produits : positionnement des nouveaux produits, étiquettes produits, plan marketing.

 

Profil : 

      • Tu es un.e passionné.e de sport et de bien-manger
      • Tu es du genre à prendre des initiatives
      • Tu es ouvert.e, facilité relationnelle et à créer du lien. 
      • Tu connais le marché de la nutrition sportive et/ou de l’alimentation équilibrée et durable. 
      • Comme nous, tu souhaites allier plaisir gustatif et alimentation équilibrée
      • Tu souhaites découvrir le monde de l’entrepreneuriat et de participer à la mission d’une nouvelle entreprise en développement
      • Tu n’as pas peur d’avoir des responsabilités

 

C’est le cas ? Alors postule en nous envoyant un petit mail sympa à hello@kalisana.be pour qu’on puisse mieux te connaître ! 

Pas de date de début, il s’agit d’un stage permanent dans l’entreprise, donc tu commences quand tu veux !

 

Min. 3 mois
A Bruxelles, possibilité de faire du télétravail
La tournée minérale, la bonne idée du mois de février

La tournée minérale, la bonne idée du mois de février

En ce mois de février, rien de tel que d’aborder la tournée minérale. Ce projet voit le jour pour la 6ème année consécutive non plus sous le pôle de la Fondation contre le Cancer mais soutenus par le VAD/Druglijn (Flandre) et l’Univers Santé (Wallonie et Bruxelles). Cet événement nous tient particulièrement à cœur parce qu’il est synonyme de santé et de bien-être mais également parce que c’est un événement fédérateur. 

Médaille d’Or pour la Belgique qui a la plus grande consommation moyenne d’alcool par an

Pour remettre l’église au milieu du village, la Belgique n’est autre que la première nation au monde au niveau de sa consommation d’alcool avec pas moins de 12 litres et demi d’alcool par an et par habitant, ce qui fait une canette par jour et par habitant! Au-delà de l’abstinence totale durant ce mois de février, ce projet a pour but de sensibiliser l’individu sur sa consommation annuelle. L’Organisation Mondiale de la Santé préconise une quantité maximale de 10 verres par semaine avec un ratio de 2 verres maximum par jour. Différents cancers (foie, oesophage mais aussi mammaire) sont corrélés à une consommation excessive d’alcool. Alors… Prêt pour un millième sermon qui vous culpabilisera à chaque fois que vous menez un verre à vos lèvres ? 

Consommer l’alcool de manière responsable

Pas de ça chez Kalisana ! Vous le savez, chez nous, on aime positiver 😉 Penchons-nous plutôt sur les effets protecteurs du vin au niveau des maladies cardiovasculaires (concernant donc le coeur et la circulation sanguine). En effet, il a été mis en avant qu’une consommation modérée de vin rouge réduirait les risques de thrombose sur les parois vasculaires (1)  

Les bienfaits d’une consommation modérée

Le journal “Alcool et risque de cancer” paru en 2007 montre une relation non-linéaire entre la consommation de vin et la mort par maladies cardiovasculaires (MCV). Les polyphénols du vin, les catéchines le cas échéant, protègent au niveau MCV (anti-oxydant et anti-agrégation plaquettaire). De plus, l’alcool, en inhibant une enzyme, maintient le taux de cholestérol (HDL, le bon cholestérol) a un taux satisfaisant. D’autre part, le resvératrol, retrouvé dans le vin rouge et dans d’autres épices, le curcuma par exemple (Pssst tu sais que notre Salty a cette couleur dorée grâce à cette bonne épice ?! ), aurait des propriétés anti-inflammatoire et anticancereuse. Il serait donc un agent préventif des MCV et de la naissance de certains cancers mais ces propos sont à nuancer dû au manque de connaissances sur les mécanismes sous-jacents. 

Il en ressort donc que le vin, ayant des effets protecteurs sur les MCV, a d’autres conséquences, sur les cancers par exemple. 

 

Des effets protecteurs contre le Covid ?

Et parce que c’est encore malheureusement d’actualité, des américains auraient étudié les effets protecteurs des polyphénols, et plus particulièrement l’acide tannique, sur la réplication et la propagation du Sars-Cov2. Cet acide contrecarre l’activité de deux enzymes clés du virus, l’empêchant de rentrer dans nos cellules. Attentioooon, ça ne veut pas dire qu’on te pousse à danser coller-serrer!! 

Alors, dans tous les cas, au lieu d’ouvrir une bouteille de rouge tous les deux jours, modère ta consommation en la remplaçant par de l’eau et/ou des boissons aromatisées sans alcool. Pour le bien de ta santé, de ton corps mais aussi de ton esprit. 

Kalisament votre,

Louise

Sources : 

  1. (Moderate Daily Intake of Red Wine Inhibits Mural Thrombosis and Monocyte Tissue Factor Expression in an Experimental Porcine Model (American Hearth Association, juillet 2004).

Rappel : So She Event

Rappel : On sera présente au SoShe festival ! 

Un événement à ne pas manquer samedi 20.11 à la Gare maritime de Tour & Taxis. 

Vous pourrez venir écouter Alicia au talk prévu à 11h où elle discutera avec d’autres femmes entrepreneures de l’avenir de l’entrepreneuriat féminin en Belgique. 

Sujet passionnant puisque toutes les recettes, les produits, etc. le développement en général de Kalisana sont créés par deux femmes ! 

Tu veux en savoir plus sur ce que nous proposons? Fais un tour sur notre boutique

0